ODD4

L’éduction, disait Nelson Mandela était l’arme la plus puissante qu’on puisse utiliser pour changer le monde et dans le cadre des objectifs du millénaire pour le développement afin d’assurer l’éducation primaire pour tous.

Au regard de cette importance que revêt l’éducation pour le développement des Nations, l’Objectif du Développement Durable n°4, l’un des 17 objectifs mondiaux définis en 2015, vise l’accès à une éducation de qualité inclusive dans des conditions équitables tout au long de la vie.

L’importance de l’éducation est donc sans équivoque et elle l’est davantage pour les pays en développement comme la RD Congo.

Dans ce cadre, notre fondation attend offrir, à l’occasion de la rentrée scolaire 2020-2021, un Kit scolaire à 10.000(*) enfants issus des familles vulnérables et principalement victimes des guerres ou autres formes de violence devenues à regret, récurrentes à l’Est du pays.

(*) Bénéficiaires : 10.000 enfants des écoles identifiées par le diocèse de Bukavu dans le territoire de Kalehe

Fondation Cybelle Kamba

La Fondation Cybelle Kamba veut donner un avenir meilleur ou prometteur aux élèves de Kalehe dans le Sud- Kivu à l’est de la RDC en lançant une campagne des récoltes de Kits Scolaires pour la rentrée 2020-2021

CongoForum :  La rentrée scolaire 2020-2021 est fixée ce lundi 12 octobre. Vous êtes une fondation qui fait la récolte de kits scolaires pour les démunis comment procédez-vous ?

DL : Nous procédons à la récolte par les différentes donations des personnes de bonne foi, des particuliers ou encore des compagnies qui veulent nous accompagner. Et tout ceci se passe par une campagne que nous faisons sur nos réseaux sociaux où l’affiche de la campagne contient toutes les données qui nous permettent de réceptionner les donations. La campagne se fait également de bouche à l’oreille. Il est important de savoir que notre récolte se déroulera durant les trois mois qui suivent la rentrée scolaire à partir du mois d’octobre jusqu’en décembre 2020.

CongoForum :  Hormis le fond que vous récoltez pendant cette campagne, avez- vous les partenaires sûrs qui vous accompagnent tout au long de cette période ?

DL : Oui, plusieurs partenaires nous accompagnent et la plupart sont des personnes physiques vivants partout dans le monde.

CongoForum : Un enfant avec kit scolaire c’est bien mais l’enseignant sans matériels didactiques posera problème. Avez- vous aussi pensé à eux ?

DL : Notre priorité ; c’est d’abord la fourniture de kits aux enfants. Pour ce qui est des matériels didactiques pour les enseignants, nous verrons cela avec les suppléments qui surgiront de la récolte c’est-à-dire qu’après avoir totalisé le nombre des kits souhaités, nous verrons avec l’équipe la possibilité de fournir aussi les matériels pour les enseignants. Mais il faut retenir que nous ne pouvons pas tout faire car nos moyens sont limités.

Affiche de la campagne des enfants de Kalehe.

CongoForum : 40.000fc pour un kit. Cela représente quoi en réalité ? C’est composé de quoi selon vous et avez -vous une cible par rapport aux tranches d’âges ? 

DL : Le 40000fc représente la valeur d’un kit qui comprend un sac, les cahiers, une latte, un crayon, une gomme, un paquet de crayon de couleur, stylos… Nous avons ciblé les enfants d’écoles primaires de 6 à 12ans.

CongoForum : Pourquoi le choix de Kalehe ? 

DL : Nous avons travaillé l’année passée sur la ville province de Mbuji Mayi concernant la récolte des kits scolaires. Cette année, le diocèse de Bukavu par le curé de la paroisse de Kalehe IHUSI, Vierge Puissante Abbé Séraphin BARHAKENGANA , nous a fait part des difficultés que rencontrent les parents durant cette crise de la pandémie Covid-19 qui continuent à frapper le monde. Nous nous sommes sentis dans l’obligation de répondre à leurs cris de secours.

CongoForum : Quel est le message que vous lancez à ceux qui ont des moyens de mettre les mains à la pâte et qui hésitent encore ?

DL : Nous croyons fermement à leurs bonnes volontés de pouvoir assister ceux qui sont dans les besoins en cette période de crise économique. Nous attendons d’eux un geste venant de leurs cœurs, afin de nous accompagner durant cette campagne des récoltes.

Par glodie mungaba | 13/10/2020 |